dimanche 26 mars 2017

Asphodèle blanc




« Oublie, ô Pholoé, la lyre et les festins, 
les dieux heureux, les nuits si brèves, les bons vins 
et les jeunes désirs volant aux lèvres roses. 
L' âge vient : il t'effleure en son vol diligent, 
et mêle en tes cheveux semés de fils d'argent 
la pâle asphodèle à tes roses.

(Poêmes antiques)


jeudi 26 janvier 2017

Clos



L'interieur de l'homme est un cadenas dont la langue est la clé
Proverbe malien en Bambara